businesses

La france et l'Anglettere : ces partenaires commerciaux

Français et Anglais mènent une rivalité vieille de plusieurs décennies. D’ailleurs quand on regarde les rencontres sportives qui opposent les deux pays on voit bien que la passion est au rendez-vous…une passion emprunte de rivalité. Cependant, malgré cette rivalité éternelle les deux pays sont des partenaires dans beaucoup de domaines surtout au niveau commercial. Ce partenariat commercial est vieux de plusieurs années, et si on regarde les statistiques on se rend compte que l’Angleterre fait partie des premiers partenaires commerciaux de la France. Mieux, l’Angleterre fait partie des 5 partenaires commerciaux privilégiés de la France.

Des exportations non négligeables, mais…

Les exportations françaises ne sont pas négligeables en Angleterre, d’ailleurs en 2016 ces exportations représentent plus de 10 milliards d’euros en 2015. Il est aussi avéré d’après les études que près de 3 000 entreprises françaises y ont ouvert des filiales. Ces filiales françaises emploient plus de 350 000 personnes. Cependant, après la victoire du Brexit le partenariat commercial a connu une crise, puisque dans le secteur de l’agroalimentaire et le secteur de l’automobile il y a eu un ralentissement des exportations.

Plusieurs secteurs concernés dans les relations commerciales France-Angleterre

Le partenariat commercial entre la France et l’Angleterre concerne plusieurs secteurs comme l’agroalimentaire, les équipements, la chimie ou le secteur des machines. Le secteur touristique est aussi largement concerné puisque la France fait partie des destinations privilégiées des Britanniques. Chaque année des millions de touristes Anglais visitent la France, ce qui contribue positivement à son PIB. Le secteur de la finance est aussi largement concerné par ce partenariat. L’Angleterre a permis que plusieurs institutions financières s’implantent dans son territoire avec un guichet unique. Une défiscalisation est aussi une des facilités fiscales qui permettent aux institutions financières françaises d’être bien chuchotées dans ce pays.